Dépistage visuel chez Fielmann

Vous êtes souvent tendus ? Vous avez des maux de tête ? Vos yeux brûlent ? Vous voyez mal la nuit ? Le dépistage visuel Fielmann vaut de toute façon d‘être entrepris. En quelques secondes, à l‘aide d‘ordinateurs ultramodernes spécialement créés pour ces examens préliminaires, nous contrôlons si vous avez besoin de lunettes. Gratuitement !

Nous effectuons le dépistage visuel sur ordinateur à l’aide d’un autoréfractomètre pour déterminer tout défaut de la vue. Nous vous proposons ce dépistage visuel gratuitement. Pour la détermination individuelle des verres (réfraction), nécessaire à la fabrication d’une paire de lunettes, nous facturons uniquement 25 CHF, le prix le plus bas en Suisse pour ce service.

Nombre de clients sont heureux du fait que le test les ait mis sur la bonne voie : plus de maux de tête grâce aux bonnes lunettes.

Fielmann explique l’examen de vue chez l’opticien

La détermination de votre correction (test visuel)

Étape 1 : examen préliminaire (test de réfraction objectif)

La première étape de la délivrance de lunettes conduit chez Fielmann à l’autoréfractomètre. En regardant dans l’appareil, d’abord avec un œil, puis avec l’autre œil, une montgolfière est ainsi visible au bout d’une route.


Au début, l’image est légèrement floue, puis elle devient bien nette. Votre menton repose sur un support, tandis que votre front est en contact avec un appui-tête. Vous ne devez rien dire ni rien faire, la réfraction de vos yeux est mesurée automatiquement à l’aide de rayons infrarouges. Les résultats recueillis fournissent une première information sur votre correction aux opticiens Fielmann. En cas de myopie, le point focal se situe en avant de la rétine, alors que la focalisation se fait en arrière de la rétine en cas d’hypermétropie. Si le point focal se trouve exactement sur la rétine, le sujet est dit emmétrope. La mesure de la réfraction à l'aide de l’autoréfractomètre ne dure que quelques secondes. Si vous possédez déjà des lunettes, l’opticien va également les mesurer à l’aide du frontofocomètre. Les valeurs issues de la mesure avec l’autoréfractomètre et les valeurs de vos lunettes portées jusqu’à présent servent de fondements à l’examen de la vue proprement dit. Ce dépistage visuel sur ordinateur est gratuit chez Fielmann.

Une mesure préliminaire ne suffit pas !

Considérez qu’une mesure reposant exclusivement sur les valeurs obtenues avec l’autoréfractomètre ne saurait déterminer correctement votre correction ! Une « réfraction subjective » devrait toujours succéder à cette mesure. Veillez-y et invitez votre opticien à accomplir la seconde mesure.

Étape 2 : la détermination de l’acuité visuelle (test de réfraction subjectif)

La seconde étape de la délivrance de lunettes est la détermination de la correction avec un phoroptère. Chez Fielmann, cette mesure coûte 25.- CHF. Avant que le maître-opticien ne commence la mesure, il pose encore quelques questions :

« Êtes-vous allé dernièrement chez l’ophtalmologue ? » Cette mention revêt une grande importance chez Fielmann. « Nous recommandons de consulter régulièrement un ophtalmologue », souligne Frank Schmiedecke. Les enfants et les jeunes gens devraient de toute façon faire procéder à l’examen de leur vue par l’ophtalmologue. L’ophtalmologue ne détermine pas seulement votre correction, mais il identifie surtout à temps des affections oculaires et il peut ainsi les traiter.

« Prenez-vous des médicaments ? » Des maladies thyroïdiennes, le diabète ou des médicaments soignant p. ex. l’hypertension risquent de provoquer des variations de l’acuité visuelle qui faussent par contre les résultats du contrôle visuel. En outre, il existe d’autres pathologies altérant l’acuité visuelle. Ces renseignements s’avèrent précieux et ils permettent ainsi à l’opticien de déterminer convenablement votre correction. Il n’y a aucun souci à se faire au sujet des amétropies comme la myopie ou l’hypermétropie. À l’image d’un petit ou d’un grand nez, elles constituent des phénomènes optiques, engendrés par des anomalies dans la structure de l’œil. Même la presbytie et l’astigmatisme peuvent être corrigés sans problème avec des lunettes.

Après ces questions introductives, le maître-opticien commence par déterminer votre correction individuelle en vision de loin. Chez Fielmann, il dispose d’une technologie ultramoderne à cette fin : le phoroptère.

Ce n’est qu’alors que le client doit répondre aux questions attendues lors de la procédure communément désignée sous le terme de «test visuel» : «Que voyez-vous ? Veuillez lire les chiffres de la ligne du bas.» Le phoroptère représente une technique de pointe chez Fielmann. Le changement des verres possédant différentes puissances (ou corrections) se déroule très rapidement. L’opticien ne doit plus insérer latéralement les nouveaux verres dans les cercles de la monture comme sur des lunettes d’essai classiques.

Amétropies

Employé dans la langue des opticiens, le terme amétropie s’oppose au terme emmétropie et il désigne ainsi des anomalies par rapport à la norme physiologique.

« Veuillez vous concentrer sur le 8 situé à l’extrême droite dans la rangée inférieure : distinguez-vous mieux ce chiffre maintenant…? » Les questions posées d’après une liste de contrôle judicieusement établie excluent que des erreurs imputables à des malentendus se glissent lors du jeu de questions-réponses entre le client et l’opticien. L’examen accompli avec le phoroptère dure environ 15 minutes, puis les données concernant la vision de loin sont évaluées.

Si le client est âgé de plus de 40 ans, son bilan visuel complet englobe non seulement la détermination des valeurs en vision de loin, mais aussi évidemment celles en vision de près. Il est alors équipé de lunettes d’essai. Je dois lire un texte servant de test placé entre mes mains. Le maître-opticien m’encourage à prendre alors ma position de lecture habituelle. De cette manière, nous trouvons ensemble quelle valeur de correction en vision de près me convient le mieux pour lire.

Le verre approprié est ensuite sélectionné. Lorsque toutes les données sont acquises, le maître-opticien discute avec moi des valeurs de l’examen de vue, il m’explique ma performance visuelle (mon acuité visuelle) et la puissance des verres (en dioptries), il note tout dans un protocole de réfraction et il me recommande des lunettes munies de verres progressifs.

Pour des lunettes enfants, un contrôle régulier est toujours de rigueur !

Les enfants sont en pleine croissance et leur correction change. C’est pourquoi leurs yeux doivent être contrôlés tous les ans par un ophtalmologue. De même, les lunettes doivent être régulièrement vérifiées et ajustées par votre opticien Fielmann afin de garantir un confort optimal à leurs porteurs. Ce service vous est bien entendu proposé gratuitement.